Profil – Manon

Date de naissance:
9 octobre 1990
Domicile:
En mission
Profession:
Enseignante primaire
Hobbys:
Unihockey, tennis, musique, moments entre amis
Verset préféré:
“Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : demain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.” (Matthieu 6 :34)

“Ne vous inquiétez d’aucune chose, mais en toutes occasions, exposez vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, laquelle surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos esprits en Jésus-Christ.” (Philippien 4 :6-7)

Pourquoi?
Il y a en fait ces deux versets qui m’ont aidé dans les bons comme dans les mauvais moments!
Petite histoire sur moi:

Parler de son parcours avec Jésus n’est pas affaire facile. Bien qu’on ait seulement 19 ans d’existence, lorsque celle-ci se fait au côté de Jésus il y a beaucoup à dire et même tellement que ce n’est pas réaliste de penser que ça puisse tenir sur une page A4.

Ma vie avec Jésus a commencé très tôt. Etant née dans une famille chrétienne j’ai été baignée depuis mon enfance dans le milieu de l’église. Il ne faut pas se leurrer, aller à l’église n’était pas ma passion. Jusqu’à l’âge de 15-16 ans, j’y allais car je n’avais pas le choix. Je dois avouer que je ne me souviens plus très bien de cette période là. La seule chose que je puisse dire c’est que je ne me posais pas de questions. Mon éducation était telle que je croyais que Dieu existait, qu’Il avait donné son Fils pour nous sauver et qu’Il reviendrait un jour. Peut-être trouverez-vous que c’est déjà bien de savoir ça et peut-être que certains trouveront cette situation plutôt triste. Quoiqu’il en soit, je pourrais résumer l’idée que je me faisais de la vie chrétienne avec un verset, celui de Jean 3 :16 qui dit : « Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son fils unique afin que quiconque croit en Lui, ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle. »

Malgré le fait que je croyais, je n’avais encore jamais demandé à Jésus de venir dans mon cœur et d’être le guide de ma vie. J’ai probablement dû le faire à plusieurs reprises et je ne me souviens pas d’un moment précis où je l’ai fait mais ce qui est sûr c’est que j’ai donné ma vie à Jésus sans pour autant le servir et m’en remettre à Lui en toutes choses. Il était là mais je n’y faisais pas attention.

Plus tard, je me suis engagée dans un groupe d’évangélisation dans notre église. Je m’étais dit, « Pourquoi pas ? Ca serait l’occasion de faire quelque chose entre jeunes ! » sans trop de convictions toujours. Le temps est passé et je me rapprochais de plus en plus de Dieu, de ce qu’Il avait fait pour moi, et plus je m’intéressais à la Foi et à la vie au quotidien avec Dieu.

Durant l’année 2007, celle où je m’étais engagée dans ce groupe d’évangélisation, une amie du Canada est venue chez nous passer des vacances. Je n’avais plus eu de contact avec elle depuis quatre ans et sa venue a bouleversée ma vie, et plus particulièrement ma vie chrétienne. Cette amie était très engagée dans l’église et dans la Foi. Nous avons beaucoup discuté et plus le temps avançait, plus je changeais d’opinion et plus je grandissais dans la Foi et comprenais certaines choses qu’avant je n’avais même pas imaginées.

Aujourd’hui je peux dire que c’est grâce à cette amie que je me suis réellement tournée vers Jésus et que j’ai compris ce que la vie avec Jésus signifiait. La vie chrétienne n’est pas quelque chose de facile et de rose, et je pourrais encore vous raconter beaucoup de choses qui vont dans ce sens. Mais cela fait maintenant deux ans que je vis pleinement ce que j’ai manqué durant 17 ans et même si les difficultés sont toujours présentes, je sais que Jésus est là pour moi en tout temps.

Je voudrais terminer mon témoignage par une petite expérience de ce que Jésus à fait dernièrement dans ma vie. Après avoir terminé le gymnase en juin 2009, je ne savais pas vraiment où me tourner. J’ai finalement décidé de m’inscrire à la Haute Ecole Pédagogique en vue de devenir enseignante primaire toujours sans être vraiment sûr de ce qui était bon pour moi. Jusqu’à cet automne, je ne savais toujours pas si la HEP était faite pour moi. En octobre j’ai fait un camp NIKO, qui est un camp fait pour dépasser nos limites et surmonter nos peurs. Le premier jours, alors que je n’avais parlé à personne excepté les jeunes de mon groupe, une des responsables vient vers moi et me dit qu’elle trouve que j’ai un don pour l’enseignement. Plus tard dans le camp plusieurs personnes m’ont fait la même remarque alors que je n’avais parlé à personne de mes doutes concernant ma décision professionnel.

Je crois vraiment que ce n’est pas un hasard, car le hasard n’existe pas avec Dieu et je peux vous assurer qu’Il prépare toutes choses de manières parfaites. Je suis à présent sûre que mon futur métier sera enseignante et j’espère pouvoir servir Dieu là où Il m’a placé.